Le Triangle Azur en bref

Création

Le 25 janvier 2002, les Recteurs des Universités de Genève, de Lausanne et de Neuchâtel ont annoncé publiquement leur volonté de resserrer leurs liens. Le Triangle Azur date de ce jour où l’Université de Neuchâtel rejoint officiellement la coordination qui unissait, depuis 1996, les Universités de Genève et de Lausanne.

Mission

Le rapprochement entre les trois institutions a permis une application coordonnée du processus de Bologne, une harmonisation de la gestion des cursus et le développement de diplômes conjoints. Les rectorats se concentrent aujourd’hui sur l’organisation des disciplines d’études et des secteurs de recherche.

Le Triangle Azur s’est donné pour mission de structurer et de dynamiser le paysage académique romand. Il travaille à une bonne répartition des pôles de spécialisation qui, par leur articulation, contribuent à la cohérence et à la visibilité d’un domaine scientifique à l’échelle romande.

Réflexion

Le Triangle Azur est un espace de discussion et de réflexion dans lequel chaque institution peut se décentrer en débattant avec ses partenaires. Les rencontres entre les rectorats permettent de prendre des positions communes sur des questions générales de politique universitaire mais aussi de trouver des solutions à des problèmes ponctuels.

Dans le paysage académique helvétique, le Triangle Azur joue aujourd’hui un rôle majeur en portant haut et fort une «voix romande». Sensible aux accents de cette voix, l'Université de Fribourg est désormais partie prenante à certains accords, règlements et conventions élaborés dans le cadre du Triangle Azur.

Le Triangle Azur tire sa force de la réunion libre et informelle de «bonnes volontés». Il promeut la collaboration sous toutes ses formes tout en ménageant l’identité et l’autonomie de chacune des institutions qui le constituent.